Le Petit Mas célèbre sa relève

Équipe du Petit Mas, entreprise pionnière en culture d'ail et de fleur d'ail du Québec

Laurie-Anne Dubeau, soeur et responsable des communications, Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont, relève et Christiane Massé, fondatrice.

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

St-Malo, lundi 15 juillet 2013 – Le Petit Mas, entreprise pionnière dans la culture d’ail à St-Malo, en Estrie, est heureux d’accueillir la relève de l’entreprise soit Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont.

Une histoire de famille… recomposée !

Christiane Massé a fondé l’entreprise avec son premier mari, il y a plus de 20 ans. Elle rachète à son compte l’entreprise il y a une dizaine d’années et, quelques années plus tard, rencontre son deuxième mari professeur à l’Université de Sherbrooke.

Pendant plusieurs années, Mme Massé cherche une relève, dans sa famille directe et ailleurs. Elle vit ce que plusieurs entreprises familiales vivent : elle pense plutôt à liquider devant l’impossibilité de trouver. C’est à la fin de l’année 2012 que la surprise survient : la fille de son deuxième mari, Marie-Pierre Dubeau et son conjoint, Sébastien Grandmont, montrent leur intérêt à acquérir l’entreprise « familiale ». Après réflexion et travail commun depuis plusieurs mois, c’est avec un immense bonheur que Christiane accepte et cède maintenant les rennes de l’entreprise à sa belle-famille !

La fleur d’ail fermentée du Petit Mas : L’unique !

En 1990, la fleur d’ail fermentée du Petit Mas naît d’un heureux hasard. Mme Massé oublie un pot de fleurs d’ail dans l’huile au fond du frigo et celui-ci se met à fermenter naturellement. Le goût plaît tout de suite et l’idée de vendre le produit naît. Des années de recherche permettent à la compagnie de développer en collaboration avec Tony Savard, chercheur spécialisé en fermentation au Centre de recherche et de développement sur les aliments d’Agriculture et Agroalimentaire Canada ainsi que l’entreprise estrienne Caldwell Bio Fermentation Canada Inc.,  un mélange de  souches bactériennes fiables capables de fermenter la fleur d’ail et de donner un produit stable et délicieux qui fait la renommée de l’entreprise.

L’ail du Québec du Petit Mas : L’art de faire sa place

Dans les années ‘90, l’ail du Québec est complètement absent des tablettes d’épiceries. Avec persévérance et confiance, Christiane Massé convainc les acheteurs de Sobeys d’essayer de vendre son savoureux ail de variété Music. Le succès est immédiat. Dès que les clients ont goûté à l’ail du Petit Mas, ils en veulent à nouveau. Pour arriver à développer la production d’ail au Québec et la rendre disponible au consommateur, Le Petit Mas regroupe la production d’ail biologique et conventionnelle de plusieurs producteurs de l’Estrie. Cela permet à l’entreprise de répondre aux exigences élevées des détaillants en matière de quantité et de qualité.

Le Petit Mas : tourné vers l’avenir

Pour la relève de l’entreprise, les défis son nombreux et cela enchante Marie-Pierre et Sébastien. Les défis, ils connaissent. Marie-Pierre détient un doctorat en microbiologie et Sébastien a travaillé plusieurs années comme agent de projet en édition, un domaine en constante évolution. Finalement, le couple qui est nouvellement parent est très heureux de pouvoir participer à la poursuite du projet du Petit Mas. Dans les projets à venir ? « Possiblement le développement de nouveaux produits, augmenter notre production d’ail du Québec, continuer de faire connaître la fleur d’ail fermentée et l’ail du Québec » répond Sébastien avec enthousiasme.

Le Petit Mas célèbre sa relève, La Tribune

L’ail de la ferme Le Petit Mas : Relève assurée pour Christiane Massé,  La terre de chez nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>