Journée provinciale sur l’ail

Christiane Massé, directrice générale, lors de sa conférence : Mise en marché de l’ail, l’autre moitié du travail

Le 22 janvier dernier, Le Petit Mas participait à la Journée provinciale sur l’ail où le MAPAQ attendait tout au plus 50 personnes. Finalement, plus de 285 personnes ont répondu à l’appel témoignant d’un réel intérêt pour les producteurs à ajouter l’ail à leur culture.

Du côté des consommateurs, l’intérêt y est aussi. Plusieurs aimeraient avoir de l’ail du Québec toute l’année dans leur supermarché préféré, mais il est encore très difficile de le faire. Nous-mêmes avons livré nos dernières caisses d’ail en décembre et notre entrepôt est maintenant vide! Plusieurs chaînes alimentaires n’ont pas encore d’ail du Québec sur leurs tablettes et ce, même en saison. C’est dire qu’il y a encore de la place sur le marché pour ce produit délicieux!

Cette Journée provinciale sur l’ail nous a démontré que le marché est encore bien jeune et que nous, les producteurs, devrons relever plusieurs défis si nous désirons le combler.

L’ail demande beaucoup de manipulation et de soin, il est primordial que les différentes étapes (récolte, séchage, triage, emballage) soient faites de façon précise, efficace et rentable afin d’optimiser la récolte.

–  L’ail est sujet à un certain nombre de maladies et insectes (teigne du poireau, nématode, etc.), il importe d’avoir les connaissances techniques afin de prévenir ces problèmes et risquer de perdre sa récolte ou d’en diminuer le rendement.

– La concurrence de l’ail importé induit une forte pression sur les prix de l’ail du Québec, il est important de fixer un juste prix permettant aux consommateurs et aux producteurs d’y trouver leur compte.

– Si l’aventure vous intéresse, planifier est le mot d’ordre. Établissez vos objectifs de culture et de vente. Vos stratégies ne seront pas les mêmes si vous souhaitez cultiver 1/2 ou 10 acres! Ne négligez surtout pas la mise en marché. Cultivez de l’ail c’est bien, mais il faut trouver le moyen de la rendre jusqu’au consommateur et ça, c’est l’autre moitié du travail!

Notre rêve, au Petit Mas, est bien simple. Que les Québécois adoptent massivement l’ail du Québec et que cela puisse permettre à plusieurs familles d’ici d’en vivre. Nous aimerions connaître le jour où l’ail du Québec fera simplement partie de notre quotidien, comme les pommes ou les patates!

[hr color= »black » ]

Sébastien Grandmont, parle de notre fleur d’ail fermenté avec ferveur

La Journée provinciale sur l’ail était organisée dans le cadre de l’événement Agri-Vision 2012-2013 par le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries (MAPAQ).

Christiane Massé, directrice générale du Petit Mas, a donné une conférence très appréciée : La mise en marché de l’ail, l’autre moitié du travail se basant sur 22 ans d’expérience dans la culture et la mise en marché de l’ail.

Le Petit Mas était également commanditaire de l’évènement qui a attiré plus de 285 personnes des 4 coins du Québec.

Nous désirons remercier chaudement le comité organisateur de cette Journée provinciale sur l’ail et nous vous disons à la prochaine!