Offres d’emploi – ouvriers/ouvrières agricoles

Ouvrier agricole offre d'emploi Le Petit Mas

Le Petit Mas est une entreprise de Martinville, pionnière en production d’ail du Québec. Elle œuvre aussi dans le secteur de la transformation alimentaire avec ses fleurs d’ail fermentées dans l’huile.

OFFRE D’EMPLOI TEMPS PLEIN : Ouvrier/ouvrière agricole

Nombre de postes à combler : 2

Description de l’emploi

Principales fonctions

  • Participer aux grandes étapes en production d’ail (cueillette, nettoyage, emballage)
  • Participer à la récolte de la fleur d’ail et à la transformation de cette dernière
  • Participer à la gestion et l’entretien global de la ferme (bâtiments, champs, machinerie)
  • Toutes autres tâches connexes au travail dans une ferme agricole spécialisée en culture d’ail.

Profil recherché

  • Avoir une bonne condition physique;
  • Faire preuve de polyvalence et d’une excellente capacité d’apprentissage;
  • Savoir respecter et appliquer les normes en vigueur à la ferme;
  • Démontrer de la rigueur au travail;
  • Savoir collaborer et travailler en équipe.

Conditions de travail

  • Emploi saisonnier de juin à novembre (ou plus tard);
  • L’horaire est variable (environ 800h);
  • Journée débutant entre 7h et 8h, possibilité de travail la fin de semaine, selon la température;
  • Salaire de 12 à 15$/h.

Date de fin d’affichage : 1er juin.

Contactez : Marie-Pierre Dubeau             819 501-8747            info@lepetitmas.ca

OFFRE D’EMPLOI TEMPS PARTIEL : Ouvrier/ouvrière agricole

Nombre de postes à combler : 40

Description de l’emploi

Principales fonctions

  • Participer aux grandes étapes en production d’ail (cueillette, nettoyage, emballage)
  • Participer à la récolte de la fleur d’ail et à la transformation de cette dernière.

Profil recherché

  • Avoir une bonne condition physique;
  • Faire preuve de polyvalence et d’une bonne capacité d’apprentissage;
  • Savoir respecter et appliquer les normes en vigueur à la ferme;
  • Démontrer de la rigueur au travail.

Conditions de travail

  • Emploi saisonnier de juin à novembre (ou plus tard);
  • L’horaire est variable;
  • Journée débutant entre 7h et 8h, possibilité de travail la fin de semaine selon la température;
  • Salaire débutant à 12$/h;

Date de fin d’affichage : 1er juin.

Contactez : Marie-Pierre Dubeau             819 501-8747            info@lepetitmas.ca

Expansion d’entreprise agricole : Encore plus d’ail du Québec pour Le Petit Mas

Expansion d’entreprise agricole: Encore plus d’ail du Québec pour Le Petit Mas

Communiqué de presse pour diffusion immédiate

10 juin 2016 – Le Petit Mas annonce un investissement de près d’un million de dollars à Martinville dans les Cantons-de-l’Est afin de poursuivre la croissance et le développement de son entreprise spécialisée en culture d’ail du Québec et en transformation des fleurs d’ail fermentées dans l’huile.

Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont ont fait l’acquisition de la ferme familiale Le Petit Mas, en 2013. Depuis, le jeune couple de Sherbrooke s’est fixé comme objectifs de produire plus d’ail pour desservir le marché québécois et d’installer leur domicile familial sur leurs terres agricoles.

Après trois ans de recherche, ils ont déniché l’endroit idéal à Martinville, dans la Vallée de la Coaticook, cette vallée fertile au cœur des Cantons-de-l’Est. C’est la rencontre de nouveaux associés, Jean-Raymond Payet et Carole Begue, qui a permis de concrétiser ces projets. «Ils avaient une terre magnifique en plus d’avoir envie de cultiver l’ail. Plutôt que de devenir concurrents, nous avons décidé de nous associer», explique Marie?Pierre Dubeau copropriétaire.

Les nouveaux bâtiments de transformation et d’entreposage nécessaires pour doubler les surfaces cultivées entreront en fonction au printemps 2017. «Nous aurons de l’espace dans le nouveau bâtiment pour accueillir les bureaux administratifs et une boutique à la ferme, deux nouveautés pour l’entreprise», commente Marie-Pierre Dubeau. En attendant, pour la récolte 2016, il sera toujours possible d’aller chercher son ail du Québec à la ferme (sur rendez-vous seulement, 819 849-0564), de la commander sur la boutique en ligne (www.lepetitmas.ca/boutique) dès le 26 juillet ou de l’acheter chez IGA ou Métro en septembre, car Le Petit Mas y est l’un des fournisseurs en ail du Québec.

Le Petit Mas réitère son engagement envers l’agriculture biologique

L’expansion sur les nouvelles terres sera progressive puisque la certification biologique demande plusieurs années afin de se conformer aux normes. Ainsi, au cours des prochaines années, Le Petit Mas cultivera son ail biologique sur ses terres déjà certifiées tandis que l’entreprise travaillera à la conversion de 8 hectares de terre en agriculture biologique d’ici 2018.

Les fleurs d’ail fermentées – un assaisonnement unique au monde

Le Petit Mas s’est fait connaître grâce à son assaisonnement unique, les fleurs d’ail fermentées dans l’huile maintenant offertes dans plus de 500 points de vente au Québec. Les fleurs d’ail fermentées s’inscrivent dans le même mouvement que sont le tempeh1 et le kombucha2.

Le Petit Mas bénéficie du retour en force des produits fermentés dans les habitudes alimentaires des Québécois. La lacto-fermentation des fleurs d’ail présente de nombreux avantages :

  • Elle garde le produit vivant et bénéfique pour la santé grâce aux bactéries lactiques et aux enzymes produites en plus de maintenir la teneur en vitamines, nutriments et molécules bioactives des aliments frais.
  • Elle conserve pendant plusieurs années les légumes de façon complètement naturelle, sans aucun additif chimique et sans pasteurisation.
  • Elle crée de nouvelles saveurs grâce aux acides lactiques et acides organiques qu’elle produit.

Avec une douzaine d’emplois à l’année (temps plein et temps partiels), une vingtaine d’emplois saisonniers, 35 tonnes d’ail du Québec et 23 tonnes de fleurs d’ail fermentées produites, la Vallée de la Coaticook peut être fière d’héberger sur ses terres un des leaders en production d’ail biologique au Québec.

1 : Le tempeh est un produit alimentaire à base de soja fermenté.

2 : Le kombucha est une boisson obtenue grâce à une culture symbiotique de levures et de bactéries.

Consultez les nouvelles à ce sujet :

Le Petit Mas investit 1 M$ afin de doubler sa production d’ail, Progrès de Coaticook

Le Petit Mas grandit, La Tribune

Nouvelles, Radio-Canada Estrie

 

Protéger les champs d’ail au Québec avec un paillis, oui ou non?

Protégez les champs d'ail avec du paillis, oui ou non?

« J’ai planté mon ail du Québec de variété «Music» à la fin du mois de septembre. Maintenant, il a presque trois pouces hors de terre. 1) Est-ce que je vais perdre ma récolte? 2) Est-ce que je devrais le couvrir? »

Nous avons reçu ces questions par courriel. Nous profitons de l’occasion pour partager nos réponses avec ceux qui nous suivent.

1) Est-ce que je vais perdre ma récolte d’ail du Québec? Il est normal que l’ail pousse un peu pendant l’automne. Nous plantons d’ailleurs l’ail de variété Music pendant cette période pour qu’il puisse développer un bon réseau racinaire et croître avec vigueur le printemps venu. Cependant, si l’ail ne sort pas de terre pendant l’automne, il ne faut pas s’inquiéter!

2) Est-ce que je devrais couvrir mon ail ? Il existe plusieurs façons de faire au Québec. Certains producteurs mettent de la paille, d’autres non et d’autres utilisent des procédés de culture différents (paillis en plastique, herbicides, etc.).

De notre côté, comme nous cultivons notre ail sous régie biologique, nous protégeons l’ail avec un paillis. Nous utilisons de la paille, mais dans un jardin ou une culture de plus petite taille, il serait possible d’utiliser des feuilles mortes.

Mettre un paillis pour protéger votre ail du Québec pour l’hiver.

Voici les avantages d’utiliser un paillis : 

– L’ail est sensible au gel intense et aux changements de température (gel-dégel). Cela peut affaiblir les plants et les rendre moins vigoureux à l’arrivée du printemps. À Saint-Malo, nous avons eu des hivers très imprévisibles dans les dernières années (exemple : disparition du couvert de neige en février suivi d’une période de gel intense). Couvrir l’ail permet de le protéger si le couvert de neige est absent.  

– Le rendement de l’ail (la grosseur de la tête d’ail) est sensible à la compétition des mauvaises herbes. La présence d’un paillis permet de contrôler les mauvaises herbes. Malheureusement, le paillis ne fait pas tout le travail à notre place. Effectivement, il faut travailler le sol pour éliminer les mauvaises herbes avant de mettre la paille et désherber au besoin, entre les plants et entre les rangs!

– L’ail a besoin d’un pouce d’eau par semaine. La présence d’un paillis permet de tempérer le taux d’humidité dans le sol en période de grande sécheresse.

Ceci étant dit, certains producteurs d’ail du Québec n’utilisent pas de paillis.

Voici les inconvénients d’utiliser un paillis :

– Dépendant des surfaces à couvrir, acheter de la paille est un gros investissement.

– La présence de graines de mauvaises herbes dans un paillis de mauvaise qualité peut intégrer des mauvaises herbes dans les champs. Cela augmentera par la bande les coûts en main d’œuvre pour le sarclage.

– Lorsque le sol est protégé par un paillis, il dégèle moins rapidement. Ainsi, l’ail peut prendre une à deux semaines de plus pour sortir de terre (par rapport à de l’ail qui ne serait pas sous la paille). Par le fait même, les récoltes de fleurs d’ail et d’ail et leur mise en marché sont retardées.

– Finalement, l’utilisation d’un paillis comporte un défi de taille : l’épaisseur. Si le paillis n’est pas assez épais, il sera efficace contre le gel, mais pas contre les mauvaises herbes. Si le paillis est trop épais, l’ail va étouffer et mourir.

Bref, l’agriculture ce n’est jamais simple, à vous de trouver la solution la plus adaptée à votre réalité. Si vous avez des questions concernant la culture de l’ail au Québec, n’hésitez pas à nous en faire part ou à consulter notre guide de culture d’ail.

Que vous soyez un jardinier ou un producteur d’ail, nous vous souhaitons une bonne fin de saison, les travaux au champ tirent à leur fin!

Achetez vos semences d’ail du Québec en saison (début août à la fin septembre) sur notre boutique en ligne.

achetez-en-ligne-de-l-ail-du-quebec

Patientez jusqu’à la prochaine récolte avec nos fleurs d’ail fermentées dans l’huile offertes à l’année dans les supermarchés. 

trouvez-un-magasin

 

Mettre de la paille à l'automne sur nos champs d'ail du Québec

Sébastien Grandmont, producteur d’ail du Québec et co-propriétaire du Petit Mas