Teigne du poireau et autres maladies de l’ail

Teigne du poireau et autres maladies dans l'ail

La teigne du poireau, soyez alertes ! 

«Des petits vers attaquent mes fleurs d’ail, que faire?»

Le printemps arrive et nous recevons bon an, mal an, plusieurs dizaines de courriels de jardiniers et de producteurs d’ail aux prises avec un petit vers qui fait des trous dans l’ail et dans les fleurs d’ail. Ce petit vers est la larve d’un papillon qui s’appelle la teigne du poireau.

Heureusement, ici, au Petit Mas (producteurs d’ail du Québec biologique depuis 1989), la teigne du poireau n’a pas trouvé nos champs. Nous ne sommes donc pas des spécialistes de la lutte contre ce ravageur !

Cela dit, après avoir entendu plusieurs experts se prononcer sur le sujet voici quelques suggestions de lectures pour vous permettre de combattre (tel un jed’ail !!!) la bestiole.

Approche phytosanitaire intégrée contre la teigne du poireau : 10 années de recherche concertée, de développement et de transfert des connaissances

Bien protéger son ail contre la teigne du poireau 

La lutte à la teigne du poireau : le défi des petites superficies

réseau d'avertissement phytosanitaire du MAPAQ

Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

En plus de lire, nous vous suggérons de vous abonner au réseau d’avertissements phytosanitaires catégorie Oignon, ail et poireau. Ce service gratuit offert par le MAPAQ vous permet de recevoir des avertissements sur la teigne du poireau, mais aussi sur les autres risques reliés à la culture de l’ail, des oignons et des poireaux au Québec (maladies, météo, etc.).

Les autres maladies de l’ail

Plusieurs clients nous envoient également des courriels avec des photos de toutes sortes nous demandant de faire le diagnostic de certaines maladies ou problématiques dans les bulbes d’ail.

Plusieurs facteurs peuvent diminuer la qualité des bulbes d’ail, la météo, la qualité du sol, les hivers rigoureux, les maladies fongiques, les insectes ravageurs, les carences, les blessures mécaniques, etc.

Avec l’expérience, nous sommes capables d’émettre des hypothèses avec les symptômes les plus courants, ce qui peut satisfaire le jardinier amateur.

Par contre, à partir d’un certain stade, toutes les maladies se ressemblent et plusieurs microorganismes sont parfois impliqués, il est alors difficile de poser un diagnostic précis et il devient pertinent d’envoyer un échantillon au laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du Mapaq.

Envoi d’échantillons au laboratoire de diagnostic

Chaque année, nous envoyons une dizaine d’échantillons au laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du Mapaq. Ce service offre un diagnostic précis, fiable et rapide des ennemis des cultures et des problèmes non parasitaires des productions végétales au Québec. Il nous permet d’avoir regard clair et scientifique sur nos pratiques agricoles et de faire un suivi adéquat selon le problème décelé.

Il n’est pas utile de faire un traitement biologique pour une maladie fongique si, en réalité, l’ail souffre de blessures mécaniques !

Nous invitons tous les producteurs d’ail du Québec à utiliser ce service !

Hors saison : inscrivez-vous à notre infolettre pour ne pas rater la prochaine saison de l’ail du Québec!

En saison, commandez votre ail du Québec sur notre boutique en ligne ou achetez-le en magasin

achetez-en-ligne-de-l-ail-du-quebec

trouvez-un-magasin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *