L’ail peut-il vraiment combattre le rhume et la grippe?

Mythes et réalités sur l’ail – épisode 2

l'ail peut-il vraiment combattre la grippe

Dans notre série Mythes et réalités sur l’ail, nous nous intéressons à ce qui est dit ici, et ailleurs, sur l’ail. Pour ce deuxième épisode, nous nous penchons sur les propriétés antimicrobiennes qui font la réputation de ce superaliment ou alicament.

La saison du rhume et de la grippe bat son plein. L’ail peut-il vraiment combattre le rhume et la grippe?

 

Effet antimicrobien de l’ail

D’abord, il faut savoir que le rhume et la grippe sont causés par une infection virale et non pas bactérienne. Ainsi, la prise d’antibiotique, qu’il soit un aliment naturel ou un médicament, sera sans effets sur vos symptômes ou votre vitesse de guérison si vous avez affaire à un rhume ou une grippe!

Ceci étant dit, l’ail n’est pas appelé un superaliment pour rien. La communauté scientifique (1,2,3) reconnaît son effet antimicrobien, c’est-à-dire que l’ail est à la fois antibactérien ET antiviral!  Il n’est donc pas étonnant que l’ail se retrouve dans les listes d’aliments santé pour combattre les infections.

Par ailleurs, c’est la prise régulière d’ail qui lui donne ces propriétés. En effet, une étude faite sur 146 patients (2) (dont la moitié prenait des capsules d’ail et l’autre des placébos pendant trois mois) indique que les patients prenant les capsules d’ail ont eu moins de rhumes que ceux prenant le placebo. Par ailleurs, s’ils étaient enrhumés, leurs symptômes disparaissaient rapidement (2). Cette étude et plusieurs autres montrent l’effet positif sur la santé en général d’une consommation régulière d’ail (4).

Les molécules «miracles» présentes dans l’ail

Il faut d’abord écraser, couper ou croquer l’ail pour déclencher la chaîne de réactions nécessaire à la création des «molécules miracles» de l’ail (allicine, diallyl sulfide, diallyl disulfide et l’ajoène) responsables, entre autres, de son effet antimicrobien. Si l’ail n’est pas coupé, il n’y a pas de «molécules miracles»! 

Il est aussi important de savoir que l’enzyme responsable de la fabrication de ces molécules est sensible à la chaleur, l’ail cru est donc plus efficace que l’ail cuit. Pour ressentir les bienfaits de l’ail, la dose recommandée se situe entre 3 à 6 grammes d’ail cru et de 9 à 15 grammes d’ail cuit par jour par personne***.

Attention!

Bien que les propriétés microbiennes de l’ail soient reconnues, il faut faire attention avec son utilisation :

Appliquer de l’ail localement sur une plaie ouverte pourrait la brûler (2).

Des désordres gastro-intestinaux peuvent être causés par une trop grande consommation d’ail cru, particulièrement dans un estomac vide (4).

Les différentes molécules présentes dans l’ail peuvent interagir avec vos médicaments. Parlez-en à votre pharmacien avant d’utiliser l’ail comme alicament préventif (2).

Pour conclure, l’effet antiviral/antimicrobien de l’ail pourrait vous aider à réduire vos risques d’avoir le rhume ou la grippe si vous vous assurez d’incorporer la dose de prévention recommandée à votre alimentation et si vous faites attention aux effets secondaires!

*** Dose recommandée : Notre ail de variété Music de calibre moyen ou gros contient des gousses d’un poids variant entre 8 à 12 g. Pile poil dans les recommandations pour l’ail cuit, donc une seule gousse suffit! En saison, faites vos réserves d’ail du Québec pour l’année sur notre boutique en ligne!

achetez-en-ligne-de-l-ail-du-quebec

Vous aimez l’ail, mais avez de la difficulté à la digérer en aussi grande quantité? Découvrez nos fleurs d’ail fermentées dans l’huile offertes à l’année en magasin.

trouvez-un-magasin

Consultez aussi notre article : L’ail est-il vraiment aphrodisiaque?

(1) Les vertus de l’ail, Émission l’Épicerie, Radio-Canada, 6 novembre 2009.

(2) Université of Marylan, Medical center 

(3) Ail Ail Ail, Émission l’Épicerie, Radio-Canada, 27 août 2014

(4) L’ail – Passeport Santé

(5) Tout savoir sur l’ail dans nos assiettes – Passeport Santé

(6) Garlic for the common cold.

À lire aussi : 15 Health Benefits of Garlic, According to Science (+5 Delicious Garlic Recipes) 

 

 

 

One thought on “L’ail peut-il vraiment combattre le rhume et la grippe?

  1. L’ail cru a des propriétés antiseptiques, antibiotiques et antivirales, c’est un excellent alicament naturel utilisé pour soigner de nombreux maux. Il y a aussi la fève de cacao contient, quant à elle, de la phényléthylamine, qui a un rôle d’antidépresseur (les fameuses tablettes de chocolat). Le miel peut être utilisé pour remplacer le sucre car il a un fort pouvoir sucrant mais reste très faible en calories. Il a également un fort pouvoir cicatrisant. L’huile d’olive est excellente pour le c½ur car elle est riche en vitamine E qui prévient les risques cardio-vasculaires. En savoir plus sur:http://alicament.confort-domicile.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *